jeudi 10 novembre 2011

L’éjaculation précoce – comment s’orienter ?

Bonjour chers lecteurs et lectrices,
A l'honneur aujourd'hui, le CANADA qui est après la France et les États-Unis, le 3éme pays à visiter régulièrement le blog. J'en profite ainsi pour saluer les Canadiens et les Canadiennes. 
Je vous présente Nicole AUDETTE, (dont lien du site en bas de son article)

Sexologue-clinicienne et psychothérapeute depuis une vingtaine d'années, bachelière en éducation sexuelle, maîtrise en sexologie-clinique de l'Université du Québec à Montréal.
Co-animatrice avec le Dr. Jean-Yves Desjardins, PhD psychologue et sexologue, de séminaires de formation professionnelle et des "Vivre en amour" s'adressant à tous.
Auteur de nombreux articles sur la santé sexuelle et amoureuse.
En 2011, créatrice d'une sexothérapie complète pour les éjaculateurs précoces sur vidéo (DVD), (cliquer sur la photo):                                                 

Formatrice accréditée pour sexologues de l'Institut sexo-corporel international Jean-Yves Desjardins: Genève (2006-07), Vienne (2009), Zürich (2011). Conférencière aux Congrès international de sexologie à Montréal (2005), et  Lugano (2007).
Je laisse la parole à Nicole AUDETTE et la remercie de sa présence sur ce blog:  
                                       L’éjaculation précoce – comment s’orienter ?
Il y a une multitude d’approches et de produits qui s’adressent aux éjaculateurs précoces et rapides, souvent même contradictoires et partielles, ou tout le moins, incomplètes. Un éjaculateur précoce qui ressent un besoin urgent de trouver une solution à sa situation doit se méfier de toute cette confusion déroutante.

Même les sexologues qui nient que l’éjaculation précoce est d’origine physiologique et pratiquent des thérapies cognitives, ont tendance à donner des exercices de respiration et à faire appliquer des techniques d’arrêt-départ. C’est une contradiction, mais c’est au moins un début.
Voici un exemple que j’ai vécu récemment lorsqu’un jeune homme de 29 ans est venu me consulter après avoir suivi deux autres thérapies. Trois rencontres lors d’une première tentative, puis dix autres avec une sexologue qui lui affirmait que son problème n’avait rien à voir avec la physiologie et que tout était dans sa tête. Toutefois, après avoir parlé de son enfance, de ses parents, de ses amours, il parlait de sa semaine de travail sans que rien ne change. Il faut dire que ce jeune homme possédait une rare maturité et un grand équilibre émotionnel. Il avait une relation saine avec sa copine et son avenir professionnel était prometteur. Son seul problème était son incapacité à savoir gérer son excitation sexuelle.

A de sa 10e rencontre, sa thérapeute, sans doute à bout de ressource, lui remis un DVD que j’avais créé il y a quelques années. Hors, ce document explique et démontre tout l’impact des réactions physiologiques sur le contrôle éjaculatoire.

La capacité de saisir son point de non retour n’est que le premier pas à franchir pour l’éjaculateur précoce ou rapide qui se demande « par où commencer ? » Mais, la plupart des hommes, lorsqu’ils se masturbent, le font mécaniquement et dans un but de soulagement. Ils franchissent ainsi le seuil qui les fait basculer vers la décharge éjaculatoire. S’ils veulent y parvenir, ils doivent plutôt prendre leur temps et respirer de manière adéquate pour calmer les tensions qui se créent dans le bas de leur ventre quand ils sont excités.

Voilà une des premières habiletés qu’un éjaculateur précoce doit intégrer pour réussir à contrôler son excitation. Mais ce n’est que le début. Car il lui faut apprendre à bouger différemment de manière à influencer le rôle des tensions musculaires, grandes responsables de l’éjaculation précoce. C’est par une démarche sexocorporelle, qui comprend des exercices bien spécifiques, que tout cela s’apprend. J’ai conçu une thérapie complète sur DVD qui démontre toutes les habiletés à développer afin d’influencer et de déjouer les facteurs physiologiques impliqués dans l’éjaculation précoce.

Ce sont donc des apprentissages bien concrets que l’éjaculateur précoce et rapide doit développer. C’est seulement dans ces conditions qu’il parviendra à contrôler son excitation et à maximiser son plaisir avec une femme.

Nicole Audette, sexologue
Spécialiste de l’éjaculation précoce

Aucun commentaire:

Publier un commentaire