lundi 11 juin 2012

L' ENTREPRISE EST UNE PERSONNE (1)

INTRODUCTION:

Une entreprise est une personne morale,  c'est-à-dire que c'est une entité qui a une existence juridique, sociale, morale mais qui n'est pas une personne physique. Le droit civil distingue les personnes physiques, vous et moi avec nos droits et nos devoirs et les personnes morales (entreprise). 
Et, tout comme nous, une entreprise a des droits et des devoirs et elle est responsable d'elle-même. 
Tout comme nous, une entreprise a un passé, un héritage, un scénario de vie, des croyances. 
C'est une entité à part entière où un groupe de personnes travaillent pour un objectif commun et où se jouent des jeux psychologiques.
Tout comme nous, une entreprise naît un jour et au cours de son existence, elle peut: 
Être en bonne santé: prospérité et développement. Reconnaissance sur son marché, réputation et véhiculer une bonne image en interne et à l'extérieur.
Être malade: déficit - redressement judiciaire - licenciements, démissions provoquant un turn-over important.  Être en proie à des conflits internes: grèves, turn-over, procès prud'homal - ou externes: concurrence féroce ou déloyale, mauvaise image sur le marché et/ou procès divers.
Mourir:  Liquidation judiciaire - Dépôt de bilan - Cessation d'activité. Non transmission ou reprise de l'entreprise à la mort de son dirigeant. 

Tout comme nous, quand l'entreprise est malade ou en grande difficulté, elle peut faire appel à un médecin:     par un audit interne (RH) ou externe (Cabinet d'expertise et/ou RH) ou faire appel à un psy (analyste transactionnel en champ Organisation ou en champ Guidance).

Dans cette série d'articles, je vous propose de porter un autre regard sur votre entreprise que vous soyez employés, cadres ou dirigeants et de vous faire prendre conscience qu'il n'y a pas de hasard ni de fatalité et que, quelques soient vos difficultés du moment, que des solutions existent.

1) Appartenir à un groupe. 

Quel que soit  votre fonction au sein de votre entreprise, notre besoin de travailler répond à des besoins bien plus profonds que nous le pensons. Nous sommes des êtres sociaux et nous avons tous besoin de signes de reconnaissance pour exister et vivre. Cela fait partie intégrante de nos besoins vitaux. 
Même si vous êtes indépendant ou en profession libérale, vous faites partie d'un groupe (organisation professionnelle, syndicats, conseils de l'ordre professionnel, institutions, fédération professionnelle, réseau professionnel ) reconnaissant ainsi votre existence.  

Appartenir à un groupe, pourquoi ?

Cela répond à des besoins biologiques:  Nous avons besoin de contact social et de signes de reconnaissance positif ou négatif, verbal ou non verbal, conditionnel ou inconditionnel pour parer à notre peur de la solitude ou de l'abandon (relations internes et externes au sein de l'entreprise). Exemple: un chômeur de longue durée se sent exclu et déprime.
Cela répond à des besoins psychologiques: Nous avons besoin de structurer notre temps et d'appartenir à un groupe qui nous offre un intervalle de temps. Notre appartenance à un groupe va assurer notre survie mais aussi celle du groupe et de sa structure ( travailler pour assurer la pérennité et le bon fonctionnement de l'entreprise qui me gratifie en retour). Exemple: le traumatisme vécu par les personnes dans des plans de licenciement massif ou fermeture.
Cela répond à notre besoin d'intimité:  Nous recherchons dans un groupe à récolter des satisfactions, gratifications que nous pouvons retirer des passe-temps, des jeux et de l'intimité. Un lien d'intimité est la force, la plus intense et importante d'un processus de groupe (résignations et compromis nécessaires pour assurer la survie et la cohésion du groupe). Exemple: le bonheur d'une promotion, d'une augmentation. La fierté d'appartenir à une entreprise qui prospère. Un contrat de travail associé comme à un contrat de mariage.
Cela répond à notre scénario:  Le scénario que nous avons mis en place dans notre petite enfance va  conduire et modeler notre comportement . Et nous allons au sein du groupe (entreprise), recréer et sélectionner les personnes (responsables hiérarchiques, collaborateurs, collègues ) qui vont jouer les rôles nécessaires à la construction de notre scénario. Exemple: réussite ou échec personnel sein de l'entreprise.
Cela répond à une expérience passée (imago): L'imago de groupe est la compréhension ou bien l'image et la représentation, que la personne a du groupe et de ses membres. Ces représentations sont basées sur des expériences récentes ou déjà vécues ou à vivre. Exemple: cursus avec des postes identiques dans différentes entreprises faisant partie du même marché et/ou répondant au même imago.
Cela répond à des capacités d'ajustement: chaque membre a des aptitudes différentes pour s'ajuster au groupe et basées sur deux capacités, l'adaptation et la flexibilité. C'est le processus d'un groupe qui conduit à l'ajustement et non l'activité.
L'adaptation analyse par le biais de l'Adulte les satisfactions pour l'Enfant, qui permet de changer l'imago de groupe, en vue d'obtenir des satisfactions scénariques.
La flexibilité dépend de la potentialité de la personne et de son bon vouloir pour modifier ou de sacrifier des éléments de son scénario. La flexibilité signifie que l'Enfant modifie son scénario en accord avec les possibilités présentées par l'imago de groupe.

Pour observer les dynamiques à l'intérieur d'un groupe, Eric Berne (Père et théoricien de l'analyse transactionnelle) propose 6 outils de lecture. Chaque outil permet d'observer le groupe (entreprise) comme un système vivant cohérent.
- La structure publique
- L'Autorité
- Le diagramme structurel
- Le diagramme dynamique
- Le diagramme de l'imago de groupe
- Les diagrammes transactionnels       

A retenir: Que nous soyons dirigeants ou employés, nous allons inconsciemment faire avancer notre scénario de vie au sein de l'entreprise en choisissant nous-même nos futurs collaborateurs ou nos futurs patrons parce qu'ils correspondent ou vont nous faire avancer dans notre scénario. Si ce n'était pas le cas, il y aurait peu d'erreurs de recrutement ou de signature de contrat dans telle ou telle entreprise. 
L'entretien d'embauche est avant tout un jeu où chacun va faire valoir ses qualités, envies, besoins mais aussi faire part de son driver, injonctions, croyances, concept du tee-shirt, transactions et décision scénarique.
Il y a appartenance à un groupe dans la mesure où les deux protagonistes se reconnaissent mutuellement et reconnaissent l'imago du groupe.
Une entreprise a un passé, un héritage, un driver, des injonctions, des croyances et une décision scénarique. 

Prochain article:  La structure publique.    

Cordialement
Christophe Georgin   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire