lundi 2 janvier 2012

LE DILEMME DE L'APAGOGIE POSITIVE CHEZ L'AUTRUCHETTE - LES RESOLUTIONS

02 Janvier 2012:           LES BONNES  RÉSOLUTIONS                    

Ahhh !!! Qui n'a jamais fait les ou la bonne résolution de l'année ?
Alors là, ça y est ! Je suis décidé, cette fois-ci c'est la bonne: j'arrête de fumer ou j'arrête de boire ou je fais un régime ou je fais du sport. Ou mieux encore: j'arrête la pâte à tartiner, je mangerai 5 fruits et légumes par jour, je ne serais plus à découvert, je vais économiser de l'argent, je vais être amoureux, je vais être Zen en toutes circonstances, je ne laisserais plus traîner mes affaires par terre, je vais trouver un meilleur travail, ...etc, etc...
Et chaque nouvel an, tel un petit écolier qui rentre à l'école avec un beau cartable, des crayons et stylos flambants neufs, une gomme reluisante, des cahiers impeccables, étiquetés avec application et soins; le petit écolier se dit que cette année, il va super bien travailler à l'école. Il va être soigneux, attentif, travailleur et poli, sa mère pourra être fière de lui. Et puis, au fil des mois, la situation se dégrade quelque peu, ça dérape, les résolutions s'évaporent et puis un jour: Merde ! Vous craquez parce que vous ne vous sentez pas vraiment vous-même.
Et puis, il y a toujours un con dans votre espace, le super copain ou la  "meilleure" amie qui va faire capoter votre défi " Allez, ce n'est pas pour une fois..." C'est fou comme les terriens prennent un malin plaisir à faire échouer les plans des autres, comme si ils voulaient se venger de ne pas avoir réussi eux-mêmes...non ?
Et bien la réponse est non ! Si vous échouez, seul vous, en êtes responsable.

A chaque début d'année, vous y croyez parce que cette résolution si elle était tenue, serait une grande victoire sur vous mais la plupart du temps, badaboum, vous vous prenez les pieds dans le filet.
Pourquoi ? Parce que la plupart du temps, votre résolution est une croyance sur vous-même, sur votre existence ou sur le monde qui vous entoure. C'est comme si vous croyez encore au père Noël.

Vous avez une résolution, c'est bien et cela se travaille en amont. Quel sens à pour vous ce dont vous voulez vous débarrasser ? Listez ce que vous perdez en prenant cette résolution et ce que vous allez y gagner.
Par quoi pourrais-je remplacer ce que je perds?
Bien entendu, si vous voulez remplacer la clope par l'alcool (par exemple), ça ne va pas le faire...
A chaque fois que vous avez envie de fumer, prenez un bonbon par exemple...et l'année suivante vous pouvez prendre la résolution de faire un régime ou de vous refaire les dents.
Ce n'est pas vraiment comme cela que ça se passe.

Pourquoi je fume ? Quel sens cela a pour moi ? Quel manque se cache derrière cela ? Par quelles actions ou attitude pourrais-je combler ce manque ? Listez les options et choisissez celle qui vous convient le mieux. Prendre une résolution, exige un travail sur soi avant de commencer bêtement sans savoir pourquoi vous le faisiez avant et pourquoi vous êtes décidés à ne plus le faire maintenant.

Are you ready ? Quelles sont vos résolutions de l'année ?
La mienne ? Celle de rester en vie et être moi-même !
Bon, je vais m'en griller une...à demain.

2éme leçon: LA FACULTÉ QUE NOUS AVONS DE NOUS MANIPULER NOUS-MÊMES POUR QUE NE VACILLE POINT LE SOCLE DE NOS CROYANCES EST UN PHÉNOMÈNE FASCINANT. (L'élégance du Hérisson - Muriel Barbery)

Christophe Georgin


Aucun commentaire:

Publier un commentaire