jeudi 5 janvier 2012

LE DILEMME DE L'APAGOGIE POSITIVE CHEZ L'AUTRUCHETTE: VOUS AVEZ DIT SALE COQ ?

Le Président de l'AUTRUCHIE est-il un sale coq ?                                           

Quelle histoire !!! " Y-a-quelqu'un qui m'a dit...qu'il a vu quelqu'un...qu'il lui a entendu dire par un autre quelqu'un... que le Président de l'Autruchie ...était un sale coq ! ...Serait-ce possible alors ? ".
On ne parle plus que de ça dans toutes les basse-cours, c'est grave ! Très grave, le coq aurait du plomb dans l'aile ? Et bien, je dis haut et fort que ce n'est pas un sale coq et j'en ai la preuve !
Son plumage a toujours été impeccable et reluisant, des faucilles multi-colorées toujours relevées avec panache, sa crête est bien droite et d'un rouge éclatant, un bec dépourvu de résidus de toutes sortes, un barbillon souple et agile, des doigts toujours manucurés et des ongles d'une blancheur impeccable.
Si ce n'est pas de la mauvaise foi ça ! D'autant que même les deux pieds dans la merde, il ne manque jamais l'occasion de lancer la tête haute des "cocoricos" tonitruants.
Sa cour s'offusque, s'émeut, s'affole et jacasse à tout va, quelle histoire !
Quel manque de respect pour le gardien de la haute "basse-cour" !
Ses ouailles n'avaient pourtant pas fait tant d'histoires quand il avait dit à un pauvre pigeon de passage, d'un air hautain:    " Casse-toi pauv' con ! ".

Je vous le demande:  Quel âge ont-ils ? Pour se chamailler de telle sorte comme des petits poussins dans une cour de récrée ? C'est consternant, je me gausse ...ah ! ah! ah ! Quel persiflage de bas étage !
N'y-a-t-il pas plus important, grave ici bas ? Au lieu de faire des conciliabules interminables et minables sur une rumeur ou une indiscrétion ?

Et comme la musique adoucit les moeurs, et que tout se finit par une chanson, je laisse la parole au très regretté Claude Nougaro:

                                                              
A demain...
Christophe Georgin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire