lundi 9 janvier 2012

LE DILEMME DE L'APAGOGIE POSITIVE CHEZ L'AUTRUCHETTE: L'AVENEMENT DE PIM PAM POUM

Un avènement exceptionnel a eu lieu ce week-end pour quelques 24 millions de brebis: le couronnement de PIM PAM POUM !  La liesse, les chants et les rires ont fait place à l'insoutenable douleur théâtrale ou sincère qui a inondé de pleurs le troupeau privé de son gardien spirituel.
En l'espace de quelques jours, ces pauvres brebis sont passées de moutons qui pleurent à moutons qui rient.
Quelle démonstration éclatante dans le processus de deuil ! Nous devrions en prendre exemple.
Les médias nous parlent de culte de la personnalité, et ça ! Ça m'interpelle.
Les voici maintenant gavées de PIM PAM POUM à cheval, PIM PAM POUM dans un avion, PIM PAM POUM sur un bateau, PIM PAM POUM dans un char, PIM PAM POUM en ballade, PIM PAM POUM au petit déjeuner etc, etc...
Ça vous fait rire ? Moi pas, car il suffit de surfer sur les réseaux sociaux pour y voir exactement la même chose de n'importe lequel des quidam, et le pire, c'est que ça semble plaire à beaucoup de monde.
Mais revenons à nos moutons.

Comment peut-on être à ce point asservi à l'image d'un messie?, d'une icône?, d'un génie parmi tous les génies? d'une star du showbiz ? un guide spirituel?
Comment peut-on s'identifier à une personne au point d'y perdre sa propre personnalité et le sens de sa vie?
J'entends certains me susurrer: ils n'ont pas le choix ! C'est une dictature !
Coupés du monde extérieur, parqués dans un enclos de barbelés, élevés à l'image de PIM PAM POUM qui lui seul peut leur apporter protection, verts pâturages, nourriture et bien-être, ils donneraient volontiers leur vie convaincus que le danger est à l'extérieur. C'est de l'aliénation de masse !
Comment cela puisse encore exister de nos jours malgré l'évolution des consciences ?

Nous avons, nous aussi dans nos civilisations occidentales, notre aliénation quotidienne sauf qu'elle est plus insidieuse, sournoise et ne se voit pas, ne se voit plus tellement nous avons pris l'habitude de vivre avec: les médias et la publicité. La sacro-sainte petite boîte magique aux pouvoirs redoutables: la TV.

Le culte de la personnalité: des PIM PAM POUM, il y en a des millions, peut-être près de chez vous ou parmi vous. Des personnes qui se vouent une telle admiration d'eux-mêmes qu'ils n'en voient plus les autres mais qui ont, c'est paradoxal, terriblement besoin de l'admiration des autres pour survivre sur ce pied d'estale de porcelaine. Mais tant qu'il y aura des brebis pour les caresser dans le sens du poil et imaginer que le culte qu'ils consacrent à leur idole cul-cul les rendra plus heureux, de croire que leur dévouement sera récompensé en retour d'un amour profond et sincère, les PIM PAM POUM ont encore de beaux jours devant eux.
Les PIM PAM POUM sont des pantins ridicules vides à l'intérieur. Comme cet acteur qui parlait de lui à la troisième personne, c'était avant... je ne peux m'empêcher de rire devant une telle condescendance.
C'est du deuxième degré bien sur, et c'est tout à son honneur de prendre conscience (enfin) qu'il n'est en fait qu'un être comme les autres.

Leçon« L'homme fier a toujours un regard condescendant sur les choses et les gens : et bien sur, aussi longtemps que vous regardez vers le bas, vous ne pouvez voir au dessus de vous. » C.S.Lewis
  
            « Il n'y aura jamais d'égalité tant qu'on se sent inférieur ou supérieur à autrui. Entre égaux, il ne saurait y avoir de condescendance. » Gandhi

Christophe Georgin



   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire